Assemblée générale de la CSIAS

La politique d'activitation dans l'aide sociale: Nécessité ou non-sens? 

Jeudi, 18 mai 2017, Fribourg

Depuis une vingtaine d'années, le paradigme de l'activation marque la politique sociale. L'Etat social activant se base sur l'idée que l'être humain, dans le sens de l'homo economicus, agit de manière rationnelle dans le but de maximiser le bénéfice. Avec la révision des normes CSIAS de 1998, l'insertion professionnelle a ainsi été déclarée l'objectif et la tâche de l'aide sociale. La révision 2005 a créé les instruments permettant de mettre en œuvre l'idée directrice d'«encourager et exiger». Depuis, il s'agit d'encourager la motivation des bénéficiaires de l'aide sociale au moyen d'incitations matérielles.

Cette vision de l'être humain marquée par la théorie économique se confirme-t-elle sous l'angle de la sociologie et de la psychologie? Disposons-nous de nouveaux éléments qui nous apprennent comment renforcer l'initiative personnelle de l'individu? Comment évaluer les avantages et les inconvénients du système actuel du point de vue de la politique sociale, des sciences sociales et de la pratique d'aide sociale? Lorsque l'activation tombe à plat en raison de la non-coïncidence entre l'offre et la demande de main-d'œuvre sur le marché, il se pose la question: l'activation a-t-elle encore un sens?

 

Lieu
NH Hotel, Grand Places 14, 1700 Fribourg

Frais de participation
Assemblée générale y compris buffet déjeuner: Fr. 120.–
Assemblée générale sans repas: Fr. 100.–

Inscription
D’ici le 5 mai 2017. En cas d’annulation après le 5 mai 2017, les frais de participation restent dus.