Les cantons attendent une participation plus élevée de la Confédération

Les dépenses supplémentaires consenties par les cantons pour l’intégration, l’hébergement et l’encadrement des personnes relevant du domaine de l’asile et pour la préparation à la formation professionnelle des jeunes arrivés tardivement en Suisse pèsent considérablement sur leurs finances. Les cantons estiment que la Confédération doit prendre à sa charge une part plus élevée de ces coûts.

Communiqué de presse CdC