Assemblée générale de la CSIAS

La Couverture du minimum vital des personnes de plus de 50 ans 

Jeudi, 24 mai 2018, Liestal

Les employées et employés qui sortent de la vie active et qui restent durablement sans emploi sont de plus en plus nombreuses. Par la suite, beaucoup d'entre eux ont besoin d'être soutenus par l'aide sociale. Entre 2009 et 2016, le nombre de personnes concernées a augmenté de plus de 62 %. Un drame dans chaque cas individuel, une évolution inquiétante à l'échelle de la société. L'aide sociale à elle seule ne peut venir à bout de ce problème.

Aujourd'hui, l'aide sociale doit de facto assurer le rôle de rente pour les personnes de plus de 50 ans. Ce n'est pas une bonne solution pour les personnes concernées, et l'aide sociale n'est pas conçue pour jouer ce rôle. D'une manière générale, l'état actuel a pour effet que les coûts du chômage de longue durée des personnes d'un certain âge sont transférés des assurances sociales vers les cantons et les communes qui doivent les supporter dans le cadre de l'aide sociale. La politique et l'économie sont appelées à trouver des solutions.

La CSIAS estime que les personnes qui ne perdent leur emploi  que dans les dernières années de leur vie active doivent pouvoir couvrir leur minimum vital par des voies autres que l'aide sociale

Programme online / Programme (PDF) (de suite)

Lieu
Hôtel Engel, Kasernenstrasse 10, 4410 Liestal (plan de situation)

Frais de participation
Gratuite pour les membres de la CSIAS – inscription absolument indispensable.
Assemblée générale y compris buffet déjeuner: Fr. 120.–
Assemblée générale sans repas: Fr. 100.–